mercredi 1 juin 2005

Pour que la Bourse finance les entreprises

Pour que la Bourse finance les entreprises
Il faut un certain temps aux idées pour faire leur chemin, et c'est ce scepticisme sur les possibilités de la Bourse qu'il faut vaincre. Des moyens d'information peuvent être mis rapidement en œuvre, pour faire découvrir ces réelles possibilités.
Le marché financier peut utiliser et développer la libre confrontation de l'offre et de la demande de capitaux qui existe sur les Bourses françaises, et ainsi, créer un véritable marché primaire des actions à la disposition des entreprises moyennes.
Près de quinze mille de ces entreprises ont la taille pour accéder à une cotation de leurs actions, sur une des sept Bourses françaises. Quelques centaines d'entre elles pourraient très rapidement utiliser le marché financier pour effectuer des augmentations de capital.
La moyenne des besoins, pour chacune de ces augmentations de capital, se situe entre 5 et 10 millions de francs.
L'ensemble des transactions du marché financier étant de 150 milliards de francs par an, il serait très facile - à plusieurs milliers d'entreprises moyennes - qui seraient viables et fiables, de trouver en Bourse de petits actionnaires, pour répondre aux augmentations de capital.
La parcellisation du capital et l'ouverture et l'ouverture de celui-ci vers une multitude d'actionnaires est une forme de socialisation qui devrait se développer.
Si, par ailleurs, on admet qu'investir dans ce qui sera l'industrie de demain est bien plus passionnant que d'investir dans une société dite " de père de famille ", où la progression devient faible, nous pouvons prévoir que l'attention des Français qui cherchent à investir devrait être attirée vers le marché des PME PMI.
Enregistrer un commentaire